Dépannage plomberie : 5 astuces utiles

plomberie paris

Fuite du chauffe-eau, appareils sanitaires bouchés, pannes de radiateur,… peuvent survenir à tout moment et causent bien des désagréments. Toutefois, il est inutile de paniquer si vous avez des soucis de plomberie. Voici quelques astuces simples à mettre en pratique pour gérer les urgences. Elles vous permettront d’identifier le problème et de le réparer.

Que faire si votre lavabo est bouché ?

En s’accumulant dans votre lavabo, les résidus de savons, de dentifrice et de maquillage, les cheveux, finissent par former un bouchon dans votre tuyauterie. Cela a pour effet de ralentir l’écoulement et à terme, de provoquer la stagnation de l’eau. Il existe de nombreuses astuces chimiques et mécaniques que vous pouvez appliquer vous-même pour déboucher votre lavabo. Parmi les plus courantes, on compte l’utilisation de soude caustique en paillettes, de marc de café, l’association de bicarbonate de soude et d’eau bouillante. On peut compter également l’utilisation d’outils spécifiques comme un furet ou une ventouse.

Déboucher un lavabo à l’aide d’une ventouse ne demande aucune compétence particulière. Pour réaliser l’opération, commencez par boucher le trop-plein. Utilisez un chiffon humide. Cela empêchera l’air de passer lorsque vous créerez un appel d’air au niveau de la bonde à l’aide de la ventouse. Remplissez d’eau le fond du lavabo. Elle doit recouvrir la tête de la ventouse. Positionnez celle-ci sur la bonde, de manière à la couvrir entièrement. Appuyez d’un geste sec sur le manche, puis soulevez. L’appel d’air servira à repousser le bouchon coincé dans vos tuyaux d’évacuation. Recommencez le mouvement de va-et-vient autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que l’eau s’évacue à nouveau facilement.

Pour compléter l’opération, vous pouvez nettoyer le siphon. Disposez un seau sous le lavabo pour recueillir l’eau sale retenue dans le tuyau. Dévissez le siphon. Lavez-le avec de l’eau savonneuse. Utilisez de préférence du liquide vaisselle pour dégraisser efficacement la pièce. Replacez le siphon et vissez-le fermement. Faites couler doucement de l’eau pour vérifier que les joints sont étanches

Que faire si vos radiateurs sifflent ?

Pour permettre à l’appareil de fonctionner correctement, la pression dans les radiateurs doit être régler entre 1 et 1,5 bar. Au-delà de ces niveaux, le circuit de chauffage de l’appareil se met à siffler. Dans ce cas, commencez par vérifier le niveau qu’affiche le manomètre. S’il est trop élevé, fermez légèrement le robinet de vidange, mais sans couper entièrement l’eau qui circule dans le radiateur, pour abaisser la pression. Sur la plupart des modèles disponibles dans les magasins spécialisés, le robinet se trouve en-dessous du radiateur. Surveillez le manomètre pour vous assurer d’atteindre la pression recommandée sur les radiateurs. Si nécessaire, vous pouvez compléter l’opération avec une purge du système de chauffage.

Que faire si votre chaudière est en route mais que vous n’avez pas de chauffage ?

La vétusté ou un dysfonctionnement de l’appareil sont les causes les plus courantes d’une panne de chauffage. Si votre chaudière est allumée, mais ne chauffe pas, quelques vérifications s’imposent. Assurez-vous que le thermostat d’ambiance est correctement réglé et modifiez les réglages si nécessaire. Assurez-vous notamment que la fonction «hiver» est activée, si cette position est disponible sur votre chaudière. Puis, contrôlez la pression dans la chaudière : le niveau se positionne entre 1 et 1,5 bar. Vérifiez ensuite que le brûleur est bien allumé pour permettre la combustion du gaz ou du fioul. S’il est bien positionné, contrôlez l’arrivée du combustible et les différents branchements sur la chaudière.

Vérifiez également l’état de la sonde de température, dont dépend le bon fonctionnement du chauffage. Contrôlez ensuite le corps de chauffe. Sans entretien suffisant, celui-ci peut s’entartrer altérant le fonctionnement de l’appareil. La chaudière ne chauffe alors plus correctement, et produit entre autres une eau chaude sanitaire froide ou à peine tiède.

Si après ces vérifications vous n’avez toujours pas le chauffage, faites venir un plombier. Il vous indiquera les réparations nécessaires après avoir réalisé un diagnostic de votre chaudière. N’hésitez pas à demander un devis pour avoir une estimation des travaux.

Que faire si votre cumulus fuit ?

La plupart des fuites sur un cumulus sont localisées au niveau des raccordements, sous le capot, du groupe de sécurité ou de la cuve. Un goutte-à-goutte sur un raccord est dû à un défaut d’étanchéité. Il suffit de changer les joints concernés pour stopper la fuite. Si elle se situe sous le capot situé en haut du chauffe-eau, la fuite provient généralement de la bride. Assurez-vous que les écrous qui la maintiennent sur le cumulus sont bien serrés. Si l’écoulement persiste, remplacez le joint de la bride après avoir procédé à la vidange du cumulus.

Un léger goutte-à-goutte au niveau du groupe de sécurité durant la période de chauffe est normal. La fuite s’arrête en principe quelques minutes après la période de chauffe de l’appareil. Un écoulement discontinu indique généralement une pression d’eau trop élevée. La pose d’un réducteur de pression permettra de régler le problème. Certains modèles de chauffe-eau possèdent un réducteur intégré. Ouvrez légèrement le robinet pour abaisser la pression. Le cumulus fuit toujours, n’hésitez pas à remplacer le réducteur défectueux. Une fuite continue du groupe de sécurité est le signe d’un entartrage ou d’une dysfonction. Ouvrez complètement le groupe de sécurité pour éliminer les traces de calcaire ou remplacez-le.

Sous l’effet de la corrosion, la cuve peut également fuir et doit être changée. Le remplacement de la cuve nécessite des compétences spécifiques et doit être confié à un plombier professionnel.

plombier paris

Que faire si vos radiateurs font un bruit d’eau ?

En général, un bruit d’eau dans les radiateurs s’explique par la présence de bulles d’air le système de tuyauterie de l’appareil. En effet, de l’air peut se retrouver piégé dans le circuit lorsque l’appareil est éteint pendant l’été. Une simple purge suffit pour l’évacuer. Pour éviter de répéter l’opération plusieurs fois, pensez à purger tous vos radiateurs en même temps. Commencez par l’appareil le plus proche de la chaudière et éloignez-vous au fur et à mesure.

La méthode de purge dépendra du modèle de votre radiateur. Sur les modèles les plus récents, le purgeur se présente sous la forme d’une petite vis située en haut de l’appareil, du côté opposé au robinet de remplissage et de la molette de température. La vis est facilement reconnaissable à son contour blanc. Ouvrez-la au maximum à l’aide d’un tournevis plat pour vider éliminer l’air dans votre radiateur, puis fermez-le bien avant d’allumer l’appareil.

Sur certains modèles de radiateur, vous aurez besoin d’une clé ou d’une pince pour ouvrir le purgeur. Durant la purge, un peu d’eau va s’écouler de l’appareil. Pensez à installer un récipient sous l’appareil pour la récupérer. Une fois tout l’air évacué, refermez le purgeur. Dans certains cas, l’eau de purge a une couleur grise ou brunâtre. Cela indique que le radiateur est emboué. Il est conseillé de contacter un plombier pour le désembouage.

Pour éviter les blessures et les dommages sur le radiateur, la purge doit impérativement être réalisée sur un appareil éteint et froid.

En somme, vous pouvez solutionner les problèmes de fuites les plus courants vous-même si vous possédez quelques notions de plomberie et les outils adéquats. Si les fuites persistent, demandez les services d’un plombier pour éviter d’augmenter votre facture d’eau ou de chauffage.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *