Comment faire l’étanchéité de sa terrasse ?

travaux etancheite

La longévité d’une terrasse dépend de nombreux facteurs, notamment son étanchéité. Il existe différentes solutions pour assurer cette étanchéité mais dans tous les cas, la mise en œuvre doit suivre des règles strictes. Vous assurez ainsi l’efficacité de la protection offerte à votre sol. Votre terrasse n’est pas encore étanche ? Il est grand temps de planifier des travaux de rénovation. Découvrez de suite les étapes à suivre et les précautions à prendre.

Qu’est-ce que l’étanchéité ?

L’étanchéité est la capacité de la surface à résister à l’eau, à la vapeur et à l’humidité. La solution mise en œuvre s’apparente donc à une membrane souple qui ne risque pas de craquer.

Il ne faut pas confondre l’étanchéité qui s’applique avant les finitions et l’imperméabilisation. La seconde option consiste à obstruer les pores du sol existant. La terrasse peut donc s’imprégner d’eau en cas de contact prolongé alors qu’elle résistera sur le long terme si vous l’étanchéifiez correctement.

Réaliser l’étanchéité sur les toitures terrasses et tout autre type de toiture est indispensable pour éviter les infiltrations. Les risques sont principalement accrus en cas de toit plat car l’évacuation de l’eau prend plus de temps que sur un toit en pente.

Il faut savoir que l’étanchéité doit obligatoirement être protégée. Deux options sont alors à votre disposition. Dans le cas d’une étanchéité auto-protégée, il vous suffit d’appliquer le produit qui est disponible avec des finitions multiples. Il est même possible de choisir parmi un large éventail de coloris. Dans le cas d’une étanchéité avec protection, un dispositif complémentaire est à appliquer après la résine. Il peut s’agir de gravillons, de carrelage, d’une dalle en béton, etc. Il faut alors prévoir une couche de désolidarisation.

Le choix de produits est très vaste mais il faut savoir qu’ils ne sont pas tous adaptés à une rénovation, à moins que vous ne prévoyez un changement de revêtement. Vous pouvez déjà ajouter un adjuvant aux constituants du béton. De cette manière, l’étanchéité est appliquée en même temps que vous réalisez la dalle de votre terrasse. Il existe également des mortiers dotés d’une armature spéciale. Sinon, il y a les résines qui constituent les options les plus courantes. Ajoutez-y l’enduit d’étanchéité, le bitume (en plaque ou liquide), les films. Enfin, il y a les SEL (Systèmes d’Etanchéité Liquide) qui se composent de plusieurs couches.

Préparer ses travaux d’étanchéité

Avant de commencer, vérifiez que vous avez du matériel adapté. Pinceau plat, bac à peinture, toile de renfort, rouleau, mélangeur et accélérateur de séchage figurent dans la liste des indispensables. Bien entendu, vous devez adapter le matériel au type de produit que vous comptez utiliser.

Les produits utilisés pour l’étanchéité des sols sont généralement toxiques et certains sont inflammables. Assurez-vous donc également d’avoir des équipements de protection, en particulier un masque et des gants. Le port de chaussures de sécurité est recommandé pour certaines techniques. A défaut, évitez simplement de porter des sandales. Si vous avez une combinaison pour compléter votre tenue, c’est encore mieux !

Misez toujours sur du matériel et des équipements de qualité pour réaliser l’étanchéité de la toiture dans les règles de l’art. Rendez-vous donc en magasin spécialisé. Des techniciens expérimentés pourront ainsi vous orienter vers le type de produit le mieux adapté à la nature de votre revêtement de sol.

Vous êtes certain d’être équipé convenablement mais avez-vous vérifié la météo ? En effet, les conditions météorologiques ont une incidence sur l’efficacité de l’étanchéité. Il faut donc éviter les jours de pluie. De la même manière, ne travaillez jamais sous des températures trop élevées ou un jour particulièrement venteux. En plus d’être inconfortables, ces situations empêchent les produits de bien pénétrer sous la surface traitée.

Vous devez à présent nettoyer méticuleusement la terrasse. Autrement, les membranes d’étanchéité qui seront appliquées en une couche ou plus ne tiendront pas. L’acétone ou un autre produit solvant est à privilégier.

De cette manière, les impuretés les plus tenaces vont se décoller, laissant un support de base impeccable. Si vous n’avez pas de solvant sous la main, utilisez un décapant puis un dégraissant. La surface doit être mise à nu. Procédez de manière méthodique en insistant sur les coins de la terrasse. Déplacez-vous doucement pour ne rater aucune zone. Attendez que le sol ait bien séché avant de poursuivre la préparation de l’étanchéité.

La prochaine étape consiste à poser des bandes de renfort. Elles sont réalisées en tissu non tissé. Il suffit simplement de suivre les instructions fournies, ce n’est vraiment pas compliqué. Cependant, vous devez être précis dans vos gestes. Ne vous précipitez pas.

Ça y est, votre sol est désormais prêt à recevoir un traitement contre l’infiltration d’eau. Respectez bien les étapes décrites ci-après et le résultat durera plusieurs années.

Appliquez la première couche qu’on appelle primaire d’accrochage. Démarrez dans les coins les plus éloignés des portes, fenêtres et escaliers, en veillant à laisser un espace suffisant pour la circulation. Finissez l’application au niveau de votre point d’entrée (ou de sortie). Assurez-vous de remonter jusqu’aux plinthes. Dans l’éventualité où votre terrasse en est dépourvue, couvrez les rebords existants sur une hauteur moyenne de 10 cm. Insistez bien sur les angles. Adaptez toujours l’outil d’application à la surface traitée. Un rouleau large convient par exemple aux grandes surfaces. Par contre, des pinceaux fins sont plus efficaces au niveau des recoins et reliefs.

Laissez reposer cette première couche en respectant le délai mentionné par le fabricant.
Lorsque le délai de séchage est atteint, vous pouvez appliquer la résine (ou autre produit) qui rendra votre sol parfaitement imperméable. Pour plus de détails concernant les tarifs et le déroulé des travaux d’étanchéité, rendez-vous sur ce site.

Pourquoi préparer l’étanchéité de ses sols ?

La terrasse est vulnérable à plusieurs éléments : la condensation, les ruissellements issus de la végétalisation et de la pluie, les remontées capillaires…. Assurer une bonne isolation thermique est déjà une solution intéressante mais elle ne suffit pas. Les murs, la charpente et autres éléments du bâtiment doivent être préservés contre l’humidité sous toutes ses formes. C’est là que l’étanchéification intervient. Elle évite à l’eau de s’infiltrer dans la structure et empêche les végétaux indésirables de se développer.
Une préparation en amont s’impose pour garantir l’efficacité du traitement qui doit lui-même se conformer aux exigences du DTU 43.1. Quel que soit le produit utilisé et indépendamment du revêtement de la terrasse, le résultat doit être le même : une barrière aux infiltrations et à l’humidité.

Il est primordial de nettoyer la surface pour identifier et éliminer les éléments empêchant à la résine d’adhérer en profondeur. Au besoin, rebouchez les fissures, revoyez la planéité du sol et engagez des travaux qui vous permettront d’avoir un support de base uniforme.

Vous devez aussi inclure tous les éléments qui traversent la terrasse ou qui créent un relief dans le calcul de la quantité de produit nécessaire. Ces éléments doivent être préparés avec la même efficacité que le sol lui-même pour assurer une efficacité totale et pérenne de l’étanchéité. On parle des puits de lumière, des gaines de ventilation, des systèmes d’évacuation des eaux pluviales, etc. La création d’un muret en périphérie est une option à envisager sérieusement. Il remonte idéalement jusqu’à 10-15 cm au-dessus du sol.

Réaliser une étanchéité sans préparation limite les performances du traitement, surtout que les précautions vont dépendre de la nature de la surface à étanchéifier.

etancheite terrasse
Terrasse en béton

Les SEL sont les produits les plus utilisés. En plus d’être efficaces, ils sont disponibles en plusieurs couleurs de finition. Cela vous évite de devoir appliquer une peinture ou un autre élément d personnalisation. De plus, le séchage est très rapide, ce qui vous permet de circuler sur la terrasse dès que le temps de séchage indiqué par le fabricant est écoulé.

Mais attention, les SEL sont inefficaces sur du béton qui n’a pas été préalablement nettoyé. Dépoussiérez en utilisant éventuellement un nettoyeur haute pression puis séchez bien le sol. Colmatez toutes les fissures et nettoyez une seconde fois pour éliminer les résidus de produits et les poussières laissées par les étapes de préparation.

L’application des SEL doit être parfaitement uniforme. Il faut donc étaler progressivement en veiller à conserver la même épaisseur de produit sur toute la surface. Appliquez toujours en couches fines en respectant les durées de séchage recommandées. Respectez également le délai conseillé avant circulation.

Terrasse carrelée

L’étanchéité se fait impérativement avant la pose des carreaux. C’est autant valable en construction neuve que dans le cadre d’une rénovation. En règle générale, des plaques de calandrite sont posées sur la dalle puis fixées à l’aide d’un chalumeau. Après cela, vous allez passer une résine d’étanchéité au pinceau. Une ou deux couches seront suffisantes. Pensez à imperméabiliser le carrelage après leur pose.

Avant tout cela, il faut préparer le sol qui doit être sain et propre. Vous devez être familiarisé avec les techniques de soudure pour réussir la pose des plaques de calandrite. Ces dernières doivent remonter sur les murs afin d’optimiser les performances de l’étanchéité.

Terrasse en bois

La technique utilisée et les précautions à prendre sont sensiblement les mêmes que pour une terrasse en carrelage. En optant pour des lames préalablement traitées, vous n’aurez pas à imperméabiliser le bois après sa pose.

Quel que soit le type de produit ou de revêtement de sol, il faut toujours prévoir un temps de séchage. Les prévisions météo seront vos alliées. En effet, éviter la pluie et les trop forte chaleurs les jours suivant l’application est c qu’il y a de mieux pour une tenue optimale dans le temps. Les résultats peuvent être efficaces jusqu’à 15 ans, voire plus, si vous prenez toutes les précautions nécessaires.

A présent que vous disposez des informations essentielles pour vos travaux d’étanchéité, vous pouvez vous lancer dans une mise en œuvre sans faux pas. En cas de doute, contactez un professionnel qui vous conseillera ou réalisera l’étanchéité dans les règles de l’art.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *