Donner de la valeur à votre bien grâce à l’isolation

               Est-ce qu’il est vraiment indispensable d’isoler sa maison ? La réponse est oui. Ce processus ne doit pas être pris à la légère. Et d’ailleurs, si vous avez envie de vendre votre maison, c’est la première chose que les acheteurs demanderont.

               En effet, l’isolation est non seulement un moyen pour économiser de l’énergie, mais c’est aussi la solution pour avoir plus de confort dans sa maison. Les maisons isolées ne connaissent pas de saison rude. En été, vous serez toujours au frais. En hiver, vous aurez toujours chaud. Pour augmenter la valeur de votre bien, il est donc temps de penser à l’isoler dans les normes.

maison-isolation

Isolation thermique des murs : comment ?

               Vos murs représentent près de 25 % de perte de chaleur si votre maison est mal isolée. Pour l’économie d’énergie et le confort thermique de l’habitat face aux variations de température, il est donc primordial de procéder à l’isolation de ces derniers. Si vous voulez donc rendre votre intérieur plus confortable, l’isolation par l’intérieur est inévitable.

               Sur le marché, il existe actuellement de nombreux types d’isolant. Vous devez donc choisir le modèle qui convient le plus à vos besoins. Pour ce faire, référez-vous d’abord à la résistance thermique R qui caractérise l’efficacité du produit. Ensuite, voyez si l’isolant est certifié ACERMI. Comme c’est le mur que vous isolerez, il faut choisir un isolant R 2, 5 ou plus.

               L’installation de l’isolant peut se faire de plusieurs manières. Soit vous le placer entre un ancien mur et une nouvelle cloison (en brique, carreaux de plâtre ou Placoplatre), soit vous le coller directement au dos d’une plaque de plâtre. Cette technique également appelée complexe de doublage convient particulièrement à vos murs réguliers.  Notre article se tournera donc principalement sur la pose de complexes de doublage.

               Avant toute chose, surtout n’oubliez pas de prendre les mesures précises de la pièce que vous avez envie d’isoler. Ces chiffres doivent être retranscrits sur les plaques isolantes pour faciliter la pose. Toutefois, faites bien attention, car il y a quelques contraintes lors de la mesure. D’abord, vous devez prendre en compte les découpes ensuite les éléments en relief.

               C’est en fonction de l’isolant que vous aurez choisi que vous puissiez faire l’isolation : vous pouvez soit faire des ouvertures pour laisser passer les canalisations, soit camoufler les canalisations              Disposant l’espace d’une manière adéquate. Vous pouvez par exemple les dissimuler dans l’épaisseur de la laine de verre.

               Sur le dos de vos panneaux, mettez de gros plots de ciment-colle. Placez ensuite deux cales de 1 cm environ devant votre mur. Mettez la base du panneau dessus et redressez le tout, tout en plaquant fermement le premier panneau contre le mur. Vous pouvez vous aider d’une règle de maçon pour cela. Posez ensuite le deuxième panneau, près du premier tout en faisant très attention à ne laisser aucun joint. Plus il y aura de joints, plus l’isolation sera moins efficace.

               Laissez ensuite le tout reposer une nuit. Le lendemain, vous pouvez commencer à garnir les joints qui se trouvent entre les panneaux. Comme nous l’avons dit, vous devez bien remplir ses joints avec une couche de plâtre pour l’efficacité de l’isolation. La deuxième couche doit se faire frais sur frais. Après un repos de 24 heures, vous pouvez procéder aux finitions : pose de papier peint, peinture, etc.

Isolation thermique des sols : comment ?

               L’idéal est de réaliser l’isolation thermique au moment même ou vous construisez votre dalle du rez-de-chaussée. Dans ce cas, vous n’aurez qu’à utiliser des panneaux de béton cellulaire ou une isolation thermique qui atteindra le vide sanitaire. Mais si c’est une maison rénovée, vous devez faire entamer un petit parcours de combattant. Quoique les étapes sont tout à fait accessibles à n’importe quel bricoleur, tant que vous êtes patients et que vous suiviez les étapes à la lettre.

               D’habitude, ce sont les personnes qui ne peuvent pas isoler par-dessous qui décide d’isoler par-dessus. Il s’agit donc d’enlever tout votre revêtement de sol et peut être même de supprimer une partie de la dalle. En effet, l’épaisseur de l’isolant est assez imposante et cela peut créer des problèmes au niveau du passage des portes, ou pour la hauteur du sous-plafond et peut-être même pour la circulation des réseaux.

               Avant tout, assurez-vous donc que vous avez réglé toutes ces contraintes. Car les travaux ne peuvent pas débuter sans cela. Nous recommandons l’utilisation des panneaux de verre, car ces derniers sont très adaptés pour ce genre d’utilisation.

               Autour de votre pièce, placez des bandes de désolidarisation en matériau résilient. Ce n’est que par la suite que vous pouvez mettre l’isolation thermique sur toute la surface du plancher. Déroulez par la suite un film polyane sur toute la surface. Ce dernier sera nécessaire pour protéger vos panneaux. Pour finir, faites remonter ce film sur le bord de la bande de désolidarisation.

               Vous pouvez ensuite mettre en place le treillis soudé avant de couler la chape de ciment. Posez ensuite le revêtement de sol. Si vous avez utilisé un panneau en polystyrène extrudé pour l’isolation, vous pouvez tout de suite le poser sur le parquet flottant.

maison-plantes

Isolation phonique d’une pièce : comment ?

               Pour réussir l’isolation phonique d’une pièce, vous devez le faire étape par étape. En commençant par le bas vers le haut : sol, puis plancher et enfin fenêtre. Ce procédé vous permettra aussi d’obtenir une maison confortable. En plus, c’est très facile à réaliser.

               L’isolation phonique du sol se fera en fonction de votre revêtement. Si c’est du carreau, vous devez d’abord poser les panneaux avant d’installer les treillis et couler la dalle. Si c’est du parquet, vous mettre en place une laine de verre ou de roche de 10 mm.

               Pour faire l’isolation phonique de la cloison, vous devez commencer par mettre les panneaux de plaque de plâtre doublés (laine de verre ou roche). Vous devrez vous retrouver avec un panneau de 60 mm, dont 10 mm de plaque de plâtre et 50 mm de laine. Ensuite, vous pouvez appliquer les pots de ciment-colle et posez ceux-là contre le mur. Enduisez ensuite les espaces qui se trouvent entre les panneaux. Mettez en place une bande de calicot et laissez sécher 24 heures. Enduisez une nouvelle fois. Laissez sécher 24 heures. Après cela, vous pouvez peindre ou poser le papier peint.

               Pour l’isolation de la fenêtre, vous devez avoir des joints de calfeutrement. Réalisez-la avec un joint en mousse. Si c’est une porte-fenêtre ou une baie vitrée, vous devez la réaliser avec un joint en résine durcissant. Et pour n’importe quelle alternative, vous devez toujours enduire la surface à isoler d’alcool à brûler.

1 Commentaire

  1. Sandrine

    je projette d’acheter une maison. J’aimerai vous demander comment être sûr que la maison est bien isolée ? Est-ce que je peux le vérifier par moi-même ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *